11/11/2006

L'angoisse de la page blanche.

Eh oui, ça arrive à des gens très bien, la preuve.
En fait, ce ne sont pas les sujets qui manquent, mais plus le temps et les idées pour les étoffer...

J'aime écrire. J'ai toujours adoré ça, aussi loin que je m'en souvienne. C'est une façon tellement naturelle de faire passer les émotions, ça coule tout seul, c'est un peu old fashionned, "ça sent bon le meuble de Provence", comme dirait ce bon vieux philosophe JC VanDamme.

Ecrire, c'est parler, mais en mieux. On le dit, les paroles s'envolent et les écrits restent. On peut écrire comme on parle, du moins, on peut essayer, et pourtant ce n'est pas la même chose. C'est plus réfléchi, plus construit. Et en principe, quand on parle, on sait qui nous écoute, ce qui n'est pas le cas lorsque l'on écrit. Combien de gens vont lire ce message? 5? 10? 50?? C'est un mystère... Et j'adore le mystère!

Vais-je un jour imprimer ces pages pour les faire lire à mon fils? Peut-être... Vais-je un jour délaisser puis arrêter ce blog? Sans doute. Pour l'instant, je l'aime, c'est un peu de moi, un peu de nous, c'est une trace de ces derniers mois, bien que je n'aie pas forcément besoin de cela pour me rappeler chaque instant de cette belle aventure...

Pour l'instant, il m'aide, c'est un dialogue avec moi-même qui me permet parfois d'avoir un peu de recul sur tout ça.
En plus, c'est un formidable tremplin, puisque très bientôt vous pourrez lire un peu de ma prose ailleurs que sur internet...

Suspense...



En attendant, mieux que des mots...



4 commentaires:

Kats a dit…

Tout à fait raison!

En tout cas, j'espère que tu continueras encore longtemps ce blog car c'est toujours un pur moment de bonheur de te lire ma poule!

Ton ptit homme est à croquer mais ca tu le sais déjà, excellent la photo avec son papa :D

maman_bloggeuse a dit…

toujours aussi mignon Noah :-)

continue à écrire m'dame... c'est toujours aussi agréable de te lire !

Futur Papa a dit…

Je me pose souvent la même question, quand vais-je arrêter mon blog, y a t-il un jour où l'on a moins de chose à raconter sur la vie avec sa fille ou son fils ?
En tout cas, tant que l'envie est là, il faut continuer.
Et pour ma part, il est clair qu'un jour je ferais imprimer tout ça pour la postérité. (d'autant plus qu'on ne sais pas ce que deviendrons nos hébergeurs de blogs)
Bonne continuation

PS : ton bout de choux change à vue d'oeil

mayga a dit…

Qu'il est chou !
moi je l'imprime au fur et à mesure, sur les conseils de ma maman qui pense que c'est un merveilleux cadeau à faire plus tard (très tard) à mes enfants.
Tu vois dans le genre héritage (ma maman pense à tout lol).