8/26/2006

Indésirables!

Je parlais plus tôt de reprendre une vie sociale après la naissance de Bébé... Encore faut-il pouvoir!

Il y a quelques temps, avec homme et enfant, ainsi que beaux-parents, on se pointe dans un resto chicos pour se faire un bon repas. Miam, miam!
Nous voilà à la porte, on entre, sous les yeux écarquillés de la patronne...
"Vous avez une poussette!"

(Bien observé!)

"Ah là là mais quand c'est comme ça il faut prévenir, hein, on n'a pas beaucoup de place nous (est-il utile de préciser que le restaurant était loin d'être plein, voire même quasiment vide?), heureusement, vous avez de la chance, j'ai une table avec un handicapé qui a annulé, je vais pouvoir vous caser dans un coin!"

(Ouf, j'ai eu trop peur pour elle.)

Je jette un coup d'oeil rapide aux sanitaires...

"Ah non, on a pas de table à langer, c'est pas souvent qu'on a des petits ici..."

(Mince alors, je l'aurais jamais deviné!)

Finalement ça a été, Noah a même réussi à la faire gagater.

Mais déjà, je me suis mordu les dents pour ne pas lancer de commentaire bien senti quoique tout à fait poli.


Une autre fois, dans un autre resto, Noah chounait un peu, il avait faim. La serveuse nous regarde de travers. Elle vient nous apporter nos plats et dit: "Oh, il est mignon!"

(Hypocrite!)

"Oui, c'est gentil, il n'est pas très sage ce soir, mais c'est un amour!"
"Oui, c'est vrai, il pleure, c'est pas top, mais ça va, il ne pleure pas trop fort, les gens ne se plaignent pas!"
"Euh en même temps je m'en fous un peu, je vais quand même pas rester enfermée chez moi ou me séparer de mon fils simplement parce que les gens ne se rappellent pas qu'un bébé, ça pleure!"
Regards indignés...


Hier, pire.
J'étais avec 2 amies, nous étions donc 3 + 3 gnômes en poussette (on était venues en force). On s'arrête dans un café du centre commercial de Dieppe que je ne nommerai pas (je n'ai pas besoin, il n'y en a qu'un!) pour prendre un verre et nourrir la chair de notre chair...

Ils nous ont bien regardé arriver avec nos chars, ils ne savaient pas où nous mettre, d'autant que - monstres associaux que nous sommes - nous ne voulions pas être en zone fumeur. Ce qui de toute façon est impossible vu qu'ils ont 2 tables non-fumeur (sur lesquelles trône bien évidemment un cendrier) dans un riquiqui-coin du café, entourées bien entendu de tables d'intoxiqués... Finalement, bien brave, il nous trouve un coin ou "il n'y a pas beaucoup de fumeurs" (regarde-moi dans l'oeil!!!).

"Et mettez pas vos poussettes dans le passage, hein!" (Je vais me gêner...)

Il prend notre commande. Mon amie Audrey lui demande de l'eau pour sa puce de (presque) un an, il lui dit "oui, de l'eau du robinet?"
Bien sûr elle lui dit NON!!!
"Bah j'ai juste un quart Vittel alors."
Ben amène, blaireau!!!

Il nous apporte nos boissons avec le ticket dans la bouche (détail con mais qui m'écoeure toujours!!!) et le pose tout machonné sur la table... Miam...

Plus tard, il dit à 2 gars: "Mettez-vous là (juste à coté de nous): c'est fumeur ici"
???
Ouf; on a pas eu à râler les gars sont allés ailleurs (zont du voir le regard de meurtrières qu'on avait jeté au mec qui avait allumé un cigarillo juste derrière)

Après une tétée sous les regards obliques des clients et du personnel, Noah dormait dans sa poussette, et ce gros balourd de serveur n'arrêtait pas de passer à côté en cognant sur le cosy! Je lui dis de faire attention, il fait comme s'il n'avait pas entendu!

Pendant ce temps, ça clope de tous les côtés...

A la fin, il vient débarrasser nos verres (genre "Euh vous avez avez l'intention de rester encore longtemps, parce qu'on va bientôt vous faire payer un loyer, là???) et je lui donne ma CB, je voulais inviter les cop's.

"Ah non ma p'tite dame, je prends pas la CB l'après-midi!"
"M'en fous. Faudra bien, j'ai rien d'autre!"
"Z'avez un distributeur dehors."
"Je vais pas retirer 20€ pour vous en payer 10!"
"Ben franchement si vous avez pas 10€ sur vous; c'est grave, hein, tout le monde a du liquide, si je vous rends service à vous (???????) je devrai le faire pour tout le monde!"

Après lui avoir dit avec toute la diplomatie que vous me connaissez ce que j'en pensais, on est parties furieuses, et pas discrètement du tout!



Bref, dernière anecdote qui résume bien tout ça, chez un ami restaurateur (qui a une petite crêperie qui fait salle comble à chaque service!) où au passage on est toujours reçus comme des rois qu'il y ait du monde ou pas, on discute et il me dit qu'un commerçant de la ville avait une fois mis une pancarte sur sa vitrine:

"Enfants et Animaux Interdits"


Dieu merci, des gens du coin lui ont gratuitement refait la vitrine à leur idée, histoire de lui faire comprendre...


Mais voilà, c'est clair. On ne peut pas circuler sur la plupart des trottoirs, ni rentrer dans certaines boutiques (soit il y a des marches soit la poussette ne passe pas dans les allées), on est considérés comme une gêne par beaucoup de commerçants.

Bref, pancarte ou pas pancarte, on est loin d'être les bienvenus partout avec un enfant en très bas âge...


Ca n'arrange pas mon côté grande-gueule, tout ça...

11 commentaires:

La Troll Family a dit…

Dommage que je n'habites pas ton coin je serai venu y faire un tour avec ma poussette double. D'ailleurs ça devrait être drôle comme truc à faire un rassemblement de poussette dans son rade.
J'suis sûre qu'il adorerait ça ton guignol

Caroline a dit…

et bien bravo!!!
faut pas que je les croise ceux la parce qu'ils vont etre contents du voyage!!! non mais oh

Caro et toute sa petite smala!! a dit…

Bonjour je viens de découvrir ton blog et je voulais te féliciter...tu sais très bien écrire avec un superbe style et plein d'humour les petits détails de la vie quotidienne..c'est superbe et ça a l'air tout naturel et authentique!! Ca fait beaucoup de bien. Bravo et beaucoup de bonheur à votre petite famille!!!

Michelle et Noah a dit…

Merci merci merci caro!!!
ben... tu passes quand tu veux :)

bises

titeknacky a dit…

Han, mais on croit rêver en lisant ta note.

Alors à mon avis la première serveuse est une vieille fille torturée par ses montées hormonales

Le deuxième un frustré qui ne trouve pas d'ame charitable pour se reproduire

Quant au dernier commercant, j'espère que les gens ont bien pris note de son écriteau et qu'ils l'ont gaillardement laissé tombé.

Quand on voit cela, même si on est pas grande gueule, on le devient sans nul doute

Maman a dit…

Pour ta grande gueule tu as raison, ça ne s'arrange pas, mais il serait temps que tous ces serveurs et commerçants deviennent un peu plus "commerçants" justement, sinon, ils ne viendront pas se plaindre d'avoir de moins en moins de clients...

Sabrina a dit…

coucou
le mien....


http://cancerbelier.blogspot.com/

mayga a dit…

oh ben mon commentaire a pas été affiché !! c'était pour dire que j'ai vécu la meme chose dans une creperie parce que bébé d'amour pleurait et on avait l'impression qu'on était vraiment pas les bienvenus !! bientôt on va avoir des pancartes interdit aux chiens et aux bébés !!
continues d'avoir une grande gueule, surtout ne la ferme pas !!

aurélia a dit…

j'hallucine quand meme, dans quel monde vit-on?? on nous pousse a faire des enfants et on est mal vu dans tout les resto/café... dès qu'on a une poussette, grrrrrrrr, si j'avais été avec toi mitch, j'aurais tapé dans le lard hihi

allé bizzz ma poule

VERO a dit…

Même galère dans le Sud... A Marseille aussi tu déranges quand tu as poussette et bébé... J'essaye de monter un projet pour ouvrir un petit café pour parents et bébés. Histoire de mettre une pancarte "Si t'as pas de poussette, casse-toi!"...

vero a dit…

Même galère dans le Sud... A Marseille aussi tu déranges quand tu as poussette et bébé... J'essaye de monter un projet pour ouvrir un petit café pour parents et bébés. Histoire de mettre une pancarte "Si t'as pas de poussette, casse-toi!"...