3/10/2006

Le parcours du combattant

La grossesse à risques, c'est un genre de Fort Boyard sur canapé... Enfin, sans le Père Fourras et Passe-Partout (quoique... mais ne soyons pas médisants). Et sans les mygales (beurk).

Déjà, à la base, la grossesse, c'est un bel éventail de défis logistiques permanents dans la vie de tous les jours. Tout prend une ampleur (sans jeu de mots) insoupçonnée dès qu'il faut contourner Le Bidou. Dans le désordre...

- lacer ses chaussures (ne suis pas concernée)
- faire la vaisselle/cuisine (idem)
- se plier pour atteindre la télécommande qui est toujours là, à une bête portée de main sur la table basse, à vous appeler d'un air narquois (si, si)
- ramasser un objet quelconque (on a déjà parlé de la gravité)
- trouver une position pour dormir
- manger avec un marsupilami qui vous saute entre l'estomac et la vessie
...

(liste non exhaustive)

Mais quand, en plus, vous êtes parasitée par des contractions, certes non douloureuses mais bel et bien présentes (genre mettez-vous un bloc de ciment dans l'estomac et dites-moi si ça fait du bien) (ah oui, qui pédale, le bloc de ciment, s'il vous plaît), et que vous devez tout gérer le plus possible depuis le canapé, c'est du sport aussi! (hin hin)

Tout d'abord, il faut préparer le poste de contrôle. Autrement dit, avoir à portée de main téléphone(s), télécommande(s), de quoi écrire, une bouteille d'eau, un bouquin, bref, avoir le plus possible à côté de vous ce dont vous pourriez avoir besoin dans la journée. Organisation qui nécessite plusieurs séances d'essais ratés (oui, j'ai bien dû me faire avoir pour me rendre compte qu'il faut toujours avoir de quoi écrire pas loin). Mais bon, ça y est, vous maîtrisez.
Ayé, vous êtes installé? Ah oui mais vous avez oublié vos sacro-saints médicaments! On se lève! (contraction).

Ne pouvant aller faire de shopping, je bénis la VPC par internet! Oui mais voilà, j'ai oublié de prévoir ma CB... Je vais la chercher (contraction), ce qui, question effort et fatigue, équivaut bien à mon niveau à un après-midi de shopping effréné (frustration).

Là, à l'instant, je téléphone à mon assurance pour une bête question. Je n'ai pas LE papier qu'il faut... Je me lève (contraction) et je me réinstalle.
Prévoir une pause pipi toutes les demi-heures environ (+ contraction).

Dans ce genre de cas, prendre une douche est un vrai gymkhana, et monter un escalier prend des allures de marathon...


Ah, on sonne à la porte. Je me lève...

7 commentaires:

maman_bloggeuse a dit…

toujours aussi forte Michelle :-)

Michelle et Noah a dit…

oué ché mi :)

kats a dit…

et encore t'as pas parlé de changer les bougies de la voiture :-)))

Nany a dit…

Courage, courage, c'est biento fini!!! Je pense trés fort à toi
Michelle, et jte souhaite un Noah
en pleine forme pour tes 23ans!!
Gros bisous!
Aude

Anonyme a dit…

c'est vrai que c'est une horreur toutes ces contractions, imaginez un peu celles qui continuent à bosser, à se lever à 6h chaque matin entre deux séries de ces fameuses, et s'économisant au max dans la vie à côté pour pouvoir assurer ce dit boulot!!!
pas drôle jvous jure

Michelle et Noah a dit…

mince alors "anonyme" tu n'es pas en arret pour ca?

Anonyme a dit…

salut,
je suis aussi ds ton cas , arrêtée depuis la 22 eme SA pour contractions et hospitalisée à 32 SA pour MAP (col effacé etc etc)
et comme toi, je contracte au moindre geste (faire pipi, tousser, bouger dans le canapé sur lequel je passe mes journées, attrapper la télécommande, rire)
pas drôle...
encore 5 sem a tenir pour arriver à 37, je compatis : courage!
pour répondre à "anonyme" plus haut, si en effet tu as des contractions aussi importantes tu dois être en arret de travail pour ne pas risquer de MAP...