9/28/2009

Et la justice, dans tout ça? Ben, parfois, elle fait ce qu'elle peut...

Ne pas juger, c'est approuver.


Roman Polanski, distingué réalisateur de cinéma, pluri-récompensé par les jurys de ses pairs et autres, vient d'être condamné par la justice américaine à purger un temps de prison ferme pour un viol sur mineure commis en 1977. Rappel des faits, les Etats-Unis l'avaient interdit de territoire sous peine d'incarcération immédiate.
Arrivé en Suisse, ce monsieur se fait donc emmener, menottes aux poignets, en prison, comme il se doit.

On en pense ce qu'on en veut.

Oui mais voilà! Le monde du cinéma, les politiques, tout le monde se mobilise... Pour soutenir ce monsieur. Ce violeur d'enfants...

Sarkozy s'en mêle, Kouchner "exige" sa remise en liberté, Costa Gavras témoigne... Frédéric Mittérand, Monica Bellucci, et tant d'autres, signent des pétitions et se soulèvent contre l'extradition de Polanski.

Et la victime dans tout ça, qui y pense, au fond? Que doit bien ressentir cette femme, âgée maintenant de 45 ans, pour qui cette épreuve doit sembler dater d'hier et non de 32 ans, comme le soulignent si bien tous les amis du réalisateur?

Alors, sous prétexte qu'entre-temps Monsieur a évité les USA et a gagné moultes palmes, awards ou autres trophées d'auto-congratulation qu'aiment tant se distribuer les artistes, il ne devrait pas payer pour ses crimes?

Messieurs, si c'était votre fille qui avait été violée à 13 ans, voudriez-vous que son tortionnaire ne soit pas inquiété? Votre colère, votre haine, se serait-elle amoindrie sous la poussière des années qui passent?

Parce que moi, Messieurs, si l'on avait ainsi fait du mal à mon enfant, de toute ma vie le seul but aurait été de faire en sorte que justice soit faite, et respectée. Même 32 ans après. A plus forte raison, 32 ans après.

2 commentaires:

emi007_ a dit…

tout a fait d'accord avec toi ma belle ;)

Emi et sa tribu

Fabienne a dit…

Je t'avais laissé un mot sur face mais j'en remets un ici parce que j'ai creusé cette histoire qui m'a remuée comme jamais, fait vomir, réellement...

Je sais aujourd'hui que je ne suis pas la seule fille au monde à avoir une mère indigne pour mère, ok je le savais déjà mais bon, voilà quoi!

L'histoire est plus complexe que cela vu que si il a bel et bien été condamné, a commencé sa peine, la plainte a ensuite été retirée vu que la donzelle a accepté un max de pognon pour ce faire :o((

Je la comprends et ne lui jète nullement la pierre, il a été jugé, elle a donc été reconnue victime, avec cet argent, elle pouvait penser pouvoir se reconstruire un peu... sans doute... c'est beau l'utopie!

A l'âge qu'elle avait, où étaient ses parents et qui sont-ils pour avoir laisser négocier non pas le prix du silence mais le prix de l'étouffement de cette affaire?

Les States se sont immiscées dans une histoire qui ne les regardait pas pour dorer leur blason de justice (et faire oublier d'autres choses... on nous prend vraiment pour des cons, jvous jure!, c'est tout selon moi!

Je n'ose imaginer tout ce que revit cette femme grâce à eux, enfin si, j'ose, je le vis chaque jour qui passe!