11/17/2012

Un exorcisme, vite!

Anyway, c'est ça ou j'annule Noël.

Avant d'en arriver là, je suis à deux doigts de mettre le feu à tous les jouets qui envahissent ma maison et de fourrer la tronche du chat dans sa caisse moisie. Ou l'inverse.

Les mots en rouge dans le carnet de Fifils Premier se multiplient et je n'y réponds même plus. Les regards outrés devant les gros mots mal prononcés de Fiston Deuxième du Nom me glissent dessus comme l'eau sur les plumes d'un canard.

Mais gueuler comme un veau pendant des heures pour les regarder me rire au nez ç'en est trop.
J'y pensais tout à l'heure quand j'épongeais le sol de ma salle de bains après avoir douché les gnomes. Ou était-ce après avoir nettoyé la pisse de celui qui avait trouvé bien trop conventionnel de viser la cuvette? Ah non, ça me revient, c'était juste après qu'ils aient fait un concours de crachat mais un peu avant qu'ils jouent à se jeter des DVD à la figure en sautant dans le canapé.

Le retard de révisions s'accumule et la lessive à la traîne s'entasse. Ça me fait penser que je n'ai pas nettoyé la guirlande de feutre vert qui orne la quasi-totalité de ma tapisserie à l'étage. J'ai eu le temps, pourtant, étant debout depuis la première ponte matinale de Mister R, soit sur le coup de 7h (même et surtout le week-end et jours fériés).

A la fin de la journée j'ai le cerveau trop ramolli pour y imprimer quoi que ce soit. En fait, en début de journée aussi maintenant que j'y réfléchis. Bref, je suis fatiguée.

Et adieu veaux, vaches, cochons, et autorité parentale.


Oh, toi, ta gueule! (RIP quand même)

4 commentaires:

Mamanlit a dit…

je ne vois qu'une solution : envoie les à ta mère pendant 2 semaines.
pas chez moi hein, j'arrive enfin à trouver du calme intérieur.

Fanie a dit…

Je te sens passablement énervée !

Il faut que tu souffles vite avant de leur souffler trop fort dans les bronches.

Michelle et Noah a dit…

Je me demande ce que j'ai fait passer comme émotion dans ce post ^^

Je précise que je ne suis pas sur le point d'abandonner mes garçons dans une ruelle sombre, au fond d'un congélateur ou d'un point d'eau quelconque.

Je ne suis pas burn-outée, je ne suis pas borderline.

J'ai "simplement" envie de réussir sur tous les fronts et frustrée des obstacles rencontrés, même si certains étaient prévisibles...

J'aurais juste jamais cru que l'attitude de mes enfants pourrait un jour amener ceux qui ne nous connaissent pas à penser qu'ils sont mal élevés!

Mais bon, on en viendra à bout!

nom Bruxelles a dit…

mhu hu hu hu hu mhu

pardon...