1/26/2009

Ma vie à 100 à l'heure...

Le jour point. Ou pas encore, si ça se trouve.

SONNEZ TROMPETTES!!! Les lardons sont réveillées. En forme. Diantre.

Je regarde le réveil. Je calcule... Mmmm trois heures de sommeil d'affilée cette nuit, c'est correct (sic).

La première épreuve de la journée est de descendre avec Petit Lardon dans un bras et Grand Lardon au bout de l'autre. Ouf, on est en bas, chacun en un seul morceau (la plupart du temps...).

J'examine le salon et commence à me demander comment préparer le petit déjeûner de Noah, donner la tétée à Robin, ranger le bazar, mettre Cars, lancer le café, mettre au sèche-linge la lessive oubliée la veille, changer les couches, habiller les enfants... En même temps, bien sûr.

Je délègue et j'établis des priorités. Les enfants déjeûnent devant Cars et Maman déjeûne en rangeant la salle à manger jonchée de pièges sournois comme des petites voitures, et autres joujoux soigneusement éparpillés je vous laisse deviner par qui.

Robin s'est rendormi. Bon, je le changerai et l'habillerai plus tard.

Noah refuse d'être changé. J'insiste. Je menace... Et pour finir, je l'ai au chantage: "On enlève la couche, on va sur le pot et t'auras un chocolat Kinder..."
Ca marche. Pour l'instant. Il en profite pour faire un peu de "coucou la voilà" en courant dans la maison.

Noah re-veut sa couche.
Robin veut on-ne-sait-quoi mais il le veut en hurlant. Accident de tétine. Je la lui rends tout en dépliant les vêtements de Noah (soigneusement pliés puisque pas repassés, mais qui a le temps de repasser les fringues des enfants??).

Noah veut être rhabillé sans couche. Tiens, le fameux déclic dont tout le monde me parle serait-il enfin venu??
Je l'habille, slip Cars, pantalon Spiderman, la classe quoi.

Je change Robin et l'habille, tout en finissant mon café froid. Déjà cette heure-là!!?

Ce qui devait arriver arriva. Je change Noah. Drame car on ne peut plus mettre le pantalon Spiderman maintenant...
Je vais le laver.

MERDE! La lessive...
"Maman, on dit pas mègue, on dit MINCE AYORS!!!"

Et puis je vais faire quoi à manger ce midi? Spéléo de congélateur. Un repas patchwork on va dire, un peu de ci, un peu de ça. Pas du Gloubi-Boulga mais presque.

Chantage pour faire manger Noah. Gouzi-gouzi pour faire patienter Robin (qui éprouve immanquablement le besoin de tout et n'importe quoi au moment où je mange). Je finis par manger froid et/ou avec une main.

Comme toujours, Noah refuse la sieste. Zut-flûte-crotte, je n'y aurai donc pas droit non plus. Je vais faire la vaisselle, c'est reposant aussi.

"Ca va mon Noah?"
"Non, ça va pas."
"Oh, ça va pas mon chéri?"
"Non, ça va pas gu tout."
"Mince... C'est la fin du monde?"
"Non, c'est pas fin gu mongue."
"Ah bon ben ça va alors..."


Robin finit par s'endormir dans mes bras. je le pose délicatement et... Il se réveille en fanfarre.

"Noah tu veux qu'on aille se promener?"
"Non che veux pas, che veux Cars!"
Vous mentez honteusement: "Cars y marche pu, Cars y est cassé, y a pu de piles." (c'est ça ou la crise de nerf, ras-le-bol de Cars!!!)

Noah décrète qu'il est l'heure de goûter. Pleine de bonne volonté, en bonne maman-gâteau, vous tentez un fondant chocolat-amandes qui embaume la maison de sa douce odeur sucrée...

"Ch'en veux pas. Veux kèpes!" (des crêpes??? L'est fou lui! Vous lui dîtes avec diplomatie:)
"Tu rêves des genoux."

Quoi qu'il mange il s'en met partout.

MERDE! La lessive...

Tout votre beau rangement de ce matin n'est plus qu'un lointain souvenir, visiblement il y a eu dans votre salon une bataille entre les Légos et les petites voitures, avec Winnie l'Ourson en peluche comme arbitre. Vous prenez une boîte et jetez tout dedans. Vous menacez de tout mettre à la poubelle (ou dans un coin bien caché, ça coûte cher quand même!!). Avant de vous rendre compte que c'est trop tard: à quoi bon le menacer de jeter tous ses jouets s'il ne les range pas alors que vous venez de le faire à sa place? Punaise, elle dit quoi à propos de ça, Dolto??

Il vous a eue. Encore...

Et puis qu'est-ce que je vais faire au dîner? Vous pensez à votre copine qui fait ses menus une ou deux semaines à l'avance et qui les respecte. Vous êtes admirative, mais chaque fois que vous essayez vous ne vous y tenez jamais!

Ah, vous avez raté "Un dîner presque parfait". Tant pis.

"Maman, Binou y pleure!! Va donner sa tétine!!"
Euh oui, j'y cours...


Vous montez avec les deux monstres. Vous regardez l'étage... Et vous demandez intérieurement comment faire couleur l'eau, chauffer la salle de bains, déshabiller les enfants, préparer leurs vêtements, sortir les serviettes, lancer une lessive (MERDE!!! La lessive...), surveiller le dîner, passer l'aspi à l'étage et ranger les chambres infestées de petites voitures/Légos/puzzles... En même temps.

Je délègue et j'établis des priorités.

Les enfants sont lavés et en pyjama, je suis trempée bien sûr. Tant qu'à faire, en une minute top chrono, je saute dans l'eau restante, me débarbouille, hop là.

Vous avez mal délégué, le dîner sent méchamment le brûlé... Vous sauvez ce que vous pouvez sauver.

Noah joue aux petites voitures dans son assiette et Robin s'occupe du fond sonore. Vous mangez donc froid, avec une seule main, en faisant du chantage.

Je m'effondre sur le canapé. La table attendra demain. Le linge sale aussi. MERDE!!!! La lessive... Consciencieuse, cette fois, vous montez chercher la lessive mouillée, vérifiez qu'elle ne sent pas mauvais, et courez frileusement dans le garage enfourner tout ça dans le sèche-linge. Vous plierez demain...

Devant l'impossibilité évidente de suivre quoi que ce soit à la télévision (mais qu'y a-t-il à suivre de toute façon??), vous envoyez tout le monde au lit, réticent ou pas. Plutôt réticent que pas, d'ailleurs.

Vous pariez intérieurement sur l'heure de réveil de Petit Lardon. En général, vous êtes pessimiste ("3h maxi"), et l'homme carrément utopiste ("6h, ça serait bien!").


Vos yeux se ferment et vous repensez à cette journée, à la prochaine...

Et parce que la journée, si éprouvante soit-elle, est parsemée de moments de tendresse et de rires... Au fond, vous adorez ça!

7 commentaires:

Elo a dit…

je te rassure un peu, toute cette joyeuseté que représente la vie de maman se calme un peu aux 3 ans du dernier.

et quand je te lis, entre 2 éclats de rire, je me remémore ces instants précieux en me demandant bien comment j ai pu faire et en me gardant bien de penser au 3 eme petit lardon....

ahahah

Michelle et Noah a dit…

Je songe à me faire greffer quelques bras... Si quelq'un en a en rab.................

Anonyme a dit…

j'avais mis sur ma liste de noel : 6 bras et 4 jambes, histoire de voir si je m'en sortirais mieux ainsi... mais faute de place dans ma minuscule maison, je les ai laissé dans les paquets d'origine...
je ris en te lisant, je me vois tellement!!!! pablo a maintenant 1 an et julia presque 3. ma maison ressemble en permanence à un champ de bataille, mes corbeilles debordent et le fer à repasser et couvert d'1 epaisse couche de poussière!!!!! le seche linge est en train de serrer à force de tourner ; le lave linge ne desempli pas ; le lave vaisselle déborde et l'evier je ne t'en parle pas... aller faire les courses avec les 2 relève de l'expedition. bref, je compatie ma ptite michelle et je te rejoins tellement.
on doit etre completement dingo mais on aime tellement ca!!!!!!!!!
ils sont beaux nos zouzous ils nous feraient marcher sur la tete!
bon courage a trés vite et au fait, on veut des photos!
lorainne maman comblée mais epuisée!

WillDébo a dit…

C'est quand qu'on se fait un 8 a la maison????
ca va etre drole, en sachant que Débo reclame a tord et a cris "Noahhhhhhhhhhhhhh" et que William irait bien boire un pt'it coup avec Guillaume et Fred...

Treve de plaisantrie, 2 gosses de plus avec 4 bras en plus, ca te tente??? je gere la lessive, fred plie promis!

Smiloche a dit…

Oh la la, je me suis encore pris une bonne crise de fou rire, merci de veiller autant sur notre santé... siiiiiiiiiii, c'est les docs qui le disent: le rire à des bénéfices clairement établis sur notre bien être! Au plaisir de lire les futurs aventures de la p'tite famille. Robin est adorable! Biz

christellemars a dit…

Excellent, le récit de la folle journée !!! ça me rappelle des souvenirs.
Mes grands ont 9 et 11 ans et c'est facile, maintenant... oups, j'oublie de dernier de 3 ans...

Julie a dit…

aaaaaaaaaaaaaahhhhhh merci! on se sent moins seule!

julie!