11/11/2008

Robin, ma Re-Naissance...

Quarante semaines arrivent... Et passent... Toujours pas de signe de toi.
Tu es au chaud, je suis toute ronde, attentive, impatiente...

La peur de la césarienne est seule à venir troubler mon esprit... Et si?...


Lundi soir, les pieds comme des pastèques et la tension limite, nous allons contrôler si tout va bien. Tout va très bien Madame la Marquise, tension pas affolante, col fermé, rentrez chez vous. "Chéri, on rentre, mais prends bien les bosses!"...

Mardi matin, Guillaume part travailler, je me réveille l'oeil sur l'horloge... 5h52... 6h... 6h08... 6h16... 6h24... 6h32... Un joli métronome. C'est encore léger, je n'ose y croire, au mieux ça se met en place tout doucement. Je me lève. C'est toutes les cinq minutes maintenant si je regarde bien.. Aha... Noah dort, Guillaume est en poste... J'attends.
Il est 9h et je commence à douter. J'appelle Guillaume pour qu'il rentre, prépare le petit déjeuner du futur grand frère. Comme j'ai lu Dolto, je lui parle de Bébé qui arrive. Il me réclame "Cars". C'est pas gagné.

Guillaume arrive et je plonge (façon de parler) dans un bain chaud. Si ça s'arrête, je pleure. Ca ne s'arrête pas, et c'est très inconfortable.
Guillaume s'active un peu et Noah ne me quitte pas. Il restera près de moi, à côté de la baignoire, pendant toute la durée de ce bain... Il s'interroge je crois... Il me regarde intensément: "T'as bobo, Maman?" Que lui répondre?... "Oui, un peu mon chéri, c'est ton petit frère qui veut sortir, c'est normal, il fait toc-toc dans mon ventre!"
Noah réfléchit...
"Attends Maman, Noah va faire un bisou au bobo!" Il le fait... Puis...
"Regarde Maman je prends ton bobo et je le jette! Aurevoir le bobo!"
Je ne sais plus comment lui expliquer mais je me sens plus légère déjà... Ce moment est si précieux, unique, magique... Je suis, comme mon petit bébé, plongée dans l'eau chaude, et Noah près de moi ne me lâche pas des yeux, et serre les dents au rythme des contractions qui me secouent le ventre, nous sommes déjà quatre...
Mais pas le temps d'y penser plus, je ne tiens plus dans la baignoire, et dire qu'il faut encore sortir, me sécher et m'habiller...
Décidément, c'est aujourd'hui, j'en suis certaine!

"Chéri, on dépose Noah et on y va, on a une heure de route, soyons raisonnables".
Noah file tout content chez nos voisins, à peine un regard (sale petit ingrat) pour Maman qui se crispe... "A très vite mon Bébé... Euh mon grand garçon!"...

La route est pénible. On prévient les familles "Mais ne vous affolez pas hein, si ça se trouve c'est une fausse alerte!" Mais vindediousse faîtes que non!!!

Le monitoring fait les montagnes russes, est-ce bien ton arrivée que tu m'écris sur le papier qui défile?
La sage-femme temporise. Col à 1, Bébé très haut... Peut-être une fissure de la poche, mais pas sûr... On nous met en chambre, la longue attente commence, je le sais. Col à 1, c'est mieux que rien, mais ça va être long.
On marche autour de la clinique, je roule du bassin sur un ballon (grande journée de grâce et d'élégance) puis en fin d'après-midi je n'en peux plus de ce cirque... Si jusque là j'arrivais à "vivre" en dehors des contractions, ce n'est plus le cas car je n'ai plus de répit. Pourvu que ça avance.

Il est 20h30 et c'est la relève. Avant de partir, la sage-femme m'examine... Col à 1.
Ils vont me faire une césarienne. Ca n'avance pas, je vais finir au bloc, non non, pas après tout ça...
L'obstétricienne sait ce que je pense, la bougresse. Je connais mon dossier. Utérus cicatriciel, gros bébé, dystocie du travail car tête haute... Je n'ai pas beaucoup de bons points. Mais elle ne s'attarde pas dessus, elle ne peut rien me promettre si ce n'est de faire son possible. Je ne lui en demande pas plus... Si ce n'est un petit quelque chose pour que je puisse respirer un peu...

La relève arrive, et avec elle la sage-femme la plus merveilleuse du monde, accompagnée d'un produit magique ou presque. A ce stade du travail je ne gère plus rien, je ne cherche plus à retenir mes cris ou mes larmes. Je vais effrayer toutes les bonnes femmes du bâtiment, tant pis.
Déjà quinze bonnes heures de contractions et rien ou presque. Merde!!!

Je ne veux plus qu'on me touche, je ne supporte rien. Je ne veux pas de votre monito, je veux juste que ça s'arrête... Pourtant je l'ai voulue cette souffrance, je l'ai accueillie, c'était mon combat. Mes propres paroles me reviennent aux oreilles et m'arrachent un sourire: "Oui alors moi la péri c'est si besoin mais c'est pas sûr hein!"
Le Nubin passe. Ca ne calme pas les contractions (encore heureux) mais me permet de récupérer entre chaque vague. Pendant la vague, on me dit de souffler mais je ne veux rien entendre, j'arrive pas à souffler moi, j'avais beau dire que non, eh ben si: je SUIS une chochotte et la seule chose que j'arrive à faire c'est pas des "oooooh" pour accompagner la contraction c'est juste des "AAAAAAAAAAAAAAAAHHHH" pour que tout le département partage mon mal...

De l'acupuncture? Si tu veux.

Je ne me rends pas compte à quel point ça doit être long pour Guillaume, qui reste près de moi à chaque instant... Il n'y a pas de lit, il paraît qu'il est installé sur une sorte de pouf, je n'ai pas pu regarder, trop concentrée sur ma douleur... Oui, c'est long mais c'est tellement rythmé par les spasmes de mon corps que les heures défilent sans que j'en aie conscience.

Il fait nuit depuis longtemps maintenant. Entre les contractions je m'envole, sympa sa dope, j'en reprendrais bien un peu. Parce que là ça commence à ne plus marcher...
Non je ne veux pas qu'on m'examine, je ne veux pas qu'on me touche... Je repousse ses mains pourtant bienveillantes, je refuse ses conseils pourtant si précieux... Comme on est bête quand on a mal. Comment a-t-elle réussi à m'examiner? Dieu seul le sait. Toujours est-il que son visage a changé.
"Préparez-vous, on part en salle de naissance!"
En salle de quoi???
Je revis. C'est con le corps et l'esprit, hein? Je plaisante, je vais sur le fauteuil, on roule, c'est parti.
"Ca veut dire que l'anesthésiste arrive???" Oui. Amen.

C'est donc ça une salle de naissance... Ce n'est pas un bloc opératoire outrageusement éclairé et aseptisé, ce n'est pas une salle d'opération. C'est une salle de naissance.
L'anesthésiste arrive. Alléluia! Monsieur, j'ai peur. C'est nul, mais j'ai peur.
Il le sait et c'est normal. Ca me rassure, un peu.
"McCain ou Obama??"
Hein???
"OBAMA" Il pique. Aïe. Ah, c'est tout? D'accord.
Contraction. "Faîtes 'oooooooh' Madame"
"OOOOOOOOBAMA!!!"
D'ailleurs, Obama ou pas Obama? On ne sait pas encore je crois...

L'anesthésiste me dit que les contractions vont encore être gênantes un moment avant que la péridurale ne fasse complètement effet.
"Gênantes. Alors ça pardonnez-moi c'est bien un mot d'homme hein!!!"
Il ne se vexe pas. Il sait que je suis de mauvaise foi. Lui qui soulage la douleur des femmes... Il me dit de garder confiance. Il a raison.

Les choses avancent, doucement. Je peux enfin respirer normalement, accompagner mon bébé dans son voyage, à chaque contraction. "Ssssssssssssssssssss" pour qu'il descende... La tête est toujours haute.
On me rompt la poche des eaux, inondation!!! Alors c'était ça le gros bidon? Oui mais pas que.

Il doit être 4 ou 5 heures du matin. Obama est donné gagnant mais pas encore officiellement. C'est bien. C'est un beau jour pour naître, non? C'est donc ça que tu attendais...

C'est imminent ou presque maintenant. Mais pourquoi t'obstines-tu à regarder les étoiles? Le bloc opératoire est toujours là, présent dans un coin de ma tête et de celle de l'équipe, si tu ne te présentes pas bien...

Je suis donc à quatre pattes sur le lit, la tête sur un gros ballon, je fais des cercles avec mon bassin pour que tu te positionnes bien. Once again, quelle grâce!

Mais je suis si fatiguée maintenant... Ca va faire 24 heures...

Tu ne te tournes toujours pas.
De l'acupuncture, Madame? Si tu veux.
Un café, Monsieur? Veinard.

Maintenant je suis sur le côté, une jambe relevée, toujours dans l'optique de te guider comme il faut vers la sortie. La grande porte, si possible. Pas l'autre. Celle-là, c'était une sortie de secours, et elle est condamnée.
Tu commences à te tourner... Et puis non.

Merde!!!

On continue... On n'arrive pas toujours très bien à capter la galopade de ton coeur... Je commence à perdre réellement confiance. C'est trop long, c'est trop dur... Et si ce n'était pas écrit comme ça? Et s'il était dit que je ne saurais pas accomplir ce miracle? De toute façon tout a été différent, je peux tout accepter maintenant... Enfin non... Mais... S'il le faut...
L'obstétricienne émet toujours des réserves.
Pas après tout ça, non, franchement je ne le supporterais pas!

La sage-femme m'anéantit. Toujours tête en l'air...
Mais à dilatation complète la gynéco peut peut-être arriver à remettre Bébé comme il faut...

Il n'y aura pas besoin.
Tu es dans les starting-blocks, il t'a juste fallu 26 heures pour trouver le chemin.

"Attrapez vos jambes Madame, prenez plein d'air, bloquez, et poussez!"
J'ai rêvé d'entendre ça... Et... Hein?? Quoi??? Je fais comment???
"Continuez!!!"
Guillaume m'encourage, il pousse avec moi j'en suis sûre, il aime ce moment autant que moi je le sais, pour lui je dois y arriver, leur offrir à tous la naissance qu'ils méritent...
Je pense à Noah, passe avec ton frère mon chéri, passe avec lui...

Je me sens partir... Non non pas maintenant c'est pas possible... Mais c'est juste l'émotion, une vague différente, je vois mon ventre qui se tend, on me parle de cheveux QUOI???, on me dit "A la prochaine contraction il est là!"
Moi j'ai le droit d'entendre ça? Moi j'ai réussi à faire ça? C'est pas possible je vais ouvrir les yeux et je serai au bloc, le bas du corps paralysé, et les larmes sur mes joues ne seront plus des larmes de bonheur...

Mais non, je suis là, c'est bien moi, je suis en train de mettre mon enfant au monde.
D'ailleurs ça y est, il glisse, il vole même, il est sur moi, il est chaud, il crie, il est tout chevelu, il est là.

Il est contre moi. Guillaume est près de nous. On ne nous volera pas cet instant cette fois... Le reste est entre nous... Marqué à tout jamais dans notre coeur, dans notre chair...

Je suis née avec mon deuxième fils ce joli matin de novembre...

Que dire de plus à ceux qui m'ont aidée que MERCI? C'est si peu...

Merci à toi, mon enfant, pour avoir pansé une à une toutes les blessures restées ouvertes... Pour avoir fait de moi la femme et la mère que je suis, pour avoir fait de nous, enfin, une famille complète, heureuse un point c'est tout.



Je m'appelle Robin, je suis né le 5 novembre 2008 à 7h25, 4kg190 (Mazel tov) pour 53cm. Ma naissance fut merveilleuse et depuis, chaque instant est un cadeau...

19 commentaires:

Elo a dit…

euh... ben je pleure... c'est malin!
quelle belle naissance qui prend tout son sens. Quel beau récit, double félicitations car TU a mis ton enfant au monde, tu t'es bataillé pour le faire et comme ce jour si historique pour le monde entier, il est d'autant plus pour toi.

Bravo.

Audrey a dit…

Meme si tu m'as deja un peu expliqué à la maternité, ton recit est si emouvant!
Je suis vraiment contente pour toi!
Et Robin est un adorable bébé Félicitation a toi et a Guillaume! Et de gros bisous a tes deux merveilles!

maya a dit…

Tu ne te rappelles peut-être plus de moi. !nous avons eu toutes deux des petits garçons nommé Noah. Je voulais te féliciter pour ton deuxième garçon et de ton accouchement comme tu le désirais. Profites bien de tes 3 amours.

Agnes a dit…

Felicitations et merci de nous avoir fait partager ce moment "douloureux" mais qui a si merveilleusement trouve une fin.
Bienvenue au petit homme !

Anonyme a dit…

bon c'est raté ...je pleure !
que d'émotions ...
Je ne trouverais pas les mots qui exprimerons comment je suis heureuse pour toi, que ton rève ce soit réalisé et que cette petite crevette (plus de 4kg tout de meme, sacré morceau de gambas) fasse le bonheur de votre famille !

bienvenue petit robin dans ce monde de dingue où le plus fort des boucliers reste la famille !

bises ma belle !!
milène (novas2007)

Albertelondres a dit…

bienvenue à Robin, qui a effectivement choisi une journée particulière pour naître !
Et félicitations à toi d'avoir pu mener cet accouchement comme tu le souhaitais...

Anonyme a dit…

Félicitations
et
bienvenue à Robin

je suis contente que tu aies pu avoir l'accouchement que tu désirais tant

biz gaelle
juinette2006
octobrette 2008

Ps sur le forum des juinettes nous avons été mises au courant et nombres d'entre nous sommes ravies pour toi et ta famille

Anonyme a dit…

Félicitations Michelle !
Et Bienvenue à Robin.

Quelle merveilleuse victoire de la nature !
Cela fait tellement plaisir de lire cela !

(plus de 4kg... cela laisse rêveuse !) Profitez bien de Robin et de cette nouvelle vie à 4.

Bisous,
Finette

Anonyme a dit…

Moi aussi j'en ai pleuré, mon propre bébé devenue maman !
Ce que tu as exprimé, c'est ce que j'ai vécu quand je t'ai mise au monde, les mêmes sensations uniques que les hommes ne peuvent que nous envier...
Je t'aime ma fille,

Mam

Smiloche a dit…

Rhoooooooo, c'est génial!!! Bienvenu petit Robin! Ca valait le coup d'attendre pour connaître ton ravissant prénom... (Bô bébé madame Michelle, pas loin du baleineau escompté, lol!)

Anonyme a dit…

Les larmes aux yeux... Cela me rappelle tellement de moments encore plus celui-ci... Il y a 18 ans c'est moi qui étais là à votre place.... Plein de bonheur....

Vanevenico a dit…

Félicitation à la petite famille et bienvenu à Robin,

beaucoup de bonheur à tous les 4

Michelle et Noah a dit…

Bonjour à tous et un immense MERCI pour chacun de vos petits mots!!!

ELO -> oui, sacrée journée! On est assez fiers de nous aussi :)

AUDREY -> merci à toi! Noah ne lâche plus son puzzle!!

MAYA -> oui je me souviens ;) Comment va ton Noah à toi?

AGNES -> douloureux oui mais c'est une douleur si particulière, complètement positive, unique... Je ne dis pas que je recommencerais demain (boudiou non!!) mais quel bonheur...

MILENE -> ça me fait plaisir de te relire! Eh oui, 4kg190, un bon gros homard!

ALBERTELONDRES -> ça fait plaisir de te lire aussi! Merci beaucoup, comment vas-tu?

GAELLE -> Merci! Embrasse les juinettes pour moi si tu le peux ;)

FINETTE -> Rêveuse? 4kg? Pourquoi? lol

MAMAN -> Merci encore d'être venue! Eh oui, comme tu me l'avais dit, sensation unique, et longue vie à la péridurale!!!!!

EMILIE -> eh oui, finalement ils ne s'étaient pas trompés!! Bisous à Maxou et Alix!

ANONYME -> Dîtes m'en plus!!! ;) Je suis curieuse!

VANEVENICO -> Bienvenue et merci beaucoup!!!


Nous y voilà, le quotidien, enfin presque, à 4! Le bordel, en somme... Mais quel bonheur!!!

Merci à tous et toutes!!!!!!!!!!!

Anonyme a dit…

Michelle, je te lis souvent, ne commente que peu, mais la.......... felicitations. Ce que ti decris c'est tellement vrai, et ce bb 2 qui panse les blessures de bb 1... c tellement vrai aussi. je te souhaite ainsi qu'a ton homme et tes 2 bibous tout tout plein de bonheur. pofites de ces instants precieux, ca passe tellement vite! felicitation et a bientot de te lire... en attendant bb 3, lol!
Lolote, avrilette 2006 et decembrette cannapette 2007!

lolie a dit…

Michelle, ma chère Michelle... J'attendais ce moment depuis longtemps et le tourbillon de ma vie ne me permet de passer te voir que maintenant pour apprendre cette merveilleuse nouvelle.
Merci, une fois de plus, pour toute l'émotion que tu sais faire partager (j'ai revécu avec quasi-exactitude mon accouchement de 26 heures, il y a 2 ans et des), et l'humour que tu sais malgré tout distiller au milieu de tout ça pour faire naître les sourires au milieu des larmes.
Tu ne peux pas savoir à quel point je suis heureuse pour toi (c'est ridicule, on se connaît si peu...), heureuse que ta petite boule d'amour ait su te combler à tous ces titres.
Félicitations à toi, à vous. Et plein de bonheur.

Lolie

PS : décidément, il est dit que nous avons des goûts communs... Robin était dans mon top 3 des prénoms pour Gauthier !

Cayou a dit…

Toutes mes félicitations. C'est un bonheur de te lire aussi heureuse.
Un accouchement qui fait rever même si ça devait etre trèèèès long !
Ta meternité a l'air super. C'est une maison de naissance ?

Profites bien et bienvenue à Robin :)

Cayou, une lectrice régulière.

ManoueMissMonde a dit…

Est-ce que je peux la ramener avec mon accouchement de 12 minutes sans péri ???

Bienvenue à Robin,
félicitations à vous tous !
Quelle merveille que de pouvoir porter nos enfants et les mettre au monde ?
LES METTRE AU MONDE, les offrir au monde, et se les offrir à nous surtout..

Flûtecrottezut,
mon Numérobis de Louis râle,
je lui donne une têtée et reviens vite te lire..

PS : Tu m'as fait encore pleurer...


Manue(MissMonde)kidéménageaussi !

lydie a dit…

eh bien je pleure devant ton récit... votre récit !

J'arrive un peu tard car ça faisait un moment que je n'étais pas passé sur ton blog.

Quel magnifique témoignage, bravo Michelle, bravo Robin (sans oublier le papa et le grand frère).

Que te souhaiter à part encore plein de bonheur avec tes hommes ... ?

Et bienvenue à Robin, of course !

Lydie, émue aux larmes.

Pouetomagic a dit…

Eh ben pu**** Mitch... Je dois dire un truc que je n'ai encore jamais dit, et que je ne pense pas redire de sitôt mais tu m'a presque donné envie *-*
C'est si beau *-*

(Mais j'ai reussi à pas pleurer !)