2/08/2008

Un peu de bon sens dans ce monde de fous...

Une fois n'est pas coutume, je vais exprimer des opinions sur mon blog. Des vraies, des pures et dures. Gare à vous.


En intro, au risque de vous saoûler avec mes élucubrations routières, j'ai encore failli mourir une bonne douzaine de fois ce matin (au bas mot) au cours de mon trajet bi-quotidien maison/boulot. Motard en furie, routier enragé, pépé perdu, tracteur embourbé et j'en passe (pas de sanglier aujourd'hui, "c'est toujours ça de pris" comme dirait l'autre), bref, le calvaire journalier de tous les travailleurs courageux que nous sommes.

Une fois arrivée à 100m du boulot, je passe devant le marchand de journaux. Et là, que vois-je?





Autant vous le dire, j'ai repris foi en l'espèce humaine. Le pays et les médias ne sont donc pas tous sourds et aveugles (et muets)!


Toute considération réellement politique mise à part (quoique...) j'ai beau être pour la liberté individuelle et la famille moderne, je n'adhère pas à cette "pipolisation" des zhoms politiques que certains jugent un mal nécessaire.


En France on se dit tradi, on regarde encore de travers les parents d'enfants nés hors mariage (alors qu'on parle là de près de la moitié des enfants Français qui naissent de nos jours - et de mon fils, accessoirement!), on refuse les droits des couples aux homosexuels... Et on regarde notre Président divorcer, puis se remarier (avec un mannequin, siouplé) sous les sunlights des paparazzi, et ce en l'espace de 3 mois, entre deux soulèvements de foules ouvrières syndiquées, entre deux déplacements médiatisés à l'étranger... Ce Président qui voyage alors même que la France gronde, ce Président qui veut s'attirer la faveur des sondages en ratifiant la loi sur le tabac mais négocie en ce moment-même avec les buralistes un possible assouplissement de ladite loi. Ce Président qui a la promesse facile mais qui préfère s'afficher Rolex au poignet en plein jogging avant d'aller cirer les pompes (pour rester polie) de Bush.


Mais fi de tout cela. Loin de moi l'idée de m'abaisser à la propagande. Diantre.

Qu'on soit de gauche, de droite, du milieu ou même d'ailleurs, c'est bien un homme qu'on a élu (enfin, quand je dis "on", vous me comprenez), la majorité a parlé.


Et vous savez pas le pire? C'est qu'à mon avis on en a pris pour 10 ans. J'ai hésité, mais c'est dit. Quelle plaie!

4 commentaires:

Esther a dit…

Je compatis vraiment.
Je n'arrive toujours pas à comprendre comment ce type a été élu.
Biensur je suis de gauche, mais ce n'est pas qu'une question d'opinion politique, mais vraiment tout ce qu'il se passe maintenant c'était si facile à deviner en suivant la campagne.

Je ne suis pas du tout nuauncée mais franchement ce Sarko ne me semble avoir aucune pensée qui ne soit pas liée avec sa soif immense de pouvoir et ses problèmes d'égo.

Quand je le vois, je vois un petit type pas sur de lui qui n'a trouvé comme stratagème que d'écraser les autres afin d'oublier qu'il n'est pas si bien dans ses baskets qu'il voudrait le faire croire.

Je regardais "revu et corrigé" avant de venir sur le pc, j'écoutais attentivement, je me posais des questions sur la presse, sur le jeu malsain de ce type censé être président de la république et non nouveau mari d'un mannequin, j'essayais de comprendre les réactions de la presse et il m'est venu une idée...
Ce serait tellement chouette que les médias cessent pendant quelque temps de parler de lui, silence radio, nada, que dalle, plus aucun papier, comme s'il avait cessé d'exister, comme un message pour dire le ras le bol par rapport à toutes ses frasques indignes d'un homme qui devrait être occupé par les problèmes de son pays plutôt que par son image médiatique, sa popularité.

Je sais que ça n'arrivera pas, que ce ne serait pas une solution parce que les médias doivent faire leur boulot et informer les citoyens, mais n'empêche que ça ferait du bien et que je suis sure que ça l'emmerderait royalement.

Bref je comprends ton ras le bol et j'espère qu'il ne restera pas trop longtemps au pouvoir et qu'au moins tout ça réveillera un peu les gens pour que les choses bougent vraiment.

Bisous

Esther

Anonyme a dit…

Je passe régulièrement sur ton blog meme si je ne laisse jamais de commentaire (bouhh la vilaine fille) et.... Qu'est ce que j'adore te lire !
Gros bizoux, Eléanor.

Sonia a dit…

Si il est réélu, je change de pays... 5 ans, c'est déjà 60 mois de trop!!!

58% d'insatisfaits dans les sondages aujourd'hui... ben dis donc "mes chers compatriotes" fallait peut être cogiter avant d'aller faire une belle connerie devant l'urne!!!!!!!!!!

Cecilia a dit…

Aaaaaaaah merci pour ce post qui fait du bien ! je ne suis pas nécessairement de gauche, mais je ne suis pas non plus (surtout pas) fan du petit Nicolas.
Avec un peu de chances, les 58% d'insatisfaits se feront entendre à la prochaine présidentielle (même si je n'y crois pas des masses)....